Maud Besançon Psychologue, Docteur en Psychologie

Enfants à Haut Potentiel

Dans la tradition psychométrique, les recherches sur les enfants à haut potentiel utilisent le Quotient Intellectuel (QI) comme critère d´identification (Feldman, 1982). Cependant, de nombreux théoriciens sont enclins à envisager que les comportements appréhendés par les tests conventionnels de QI ne reflètent que partiellement l'intelligence humaine (Gardner, 1983 ; Sternberg, 1985).
En effet, selon Renzulli (1986), les enfants se caractérisent par trois composantes : des aptitudes intellectuelles générales au-dessus de la moyenne, telles qu'elles sont mesurées par des tests classiques d'intelligence ; l'engagement dans la tâche, qui regroupe des facteurs aussi divers que l'enthousiasme, l'intérêt, la persévérance, l'acharnement, l'ouverture à la critique; et la créativité qui comprend la fluidité, la flexibilité et l'originalité de la pensée, l'ouverture aux expériences nouvelles, la curiosité, la désinhibition dans la prise de risque en pensée et en action ou encore le sens du détail et de l'esthétisme.

Bilan psychologique

Le bilan psychologique est une évaluation du fonctionnement de l´enfant et de l'adolescent, tant sur le plan intellectuel qu´affectif à un instant t de son développement. Réalisé au moyen de tests scientifiquement validés, il se présente comme une photographie à un moment donné, des capacités cognitives et du fonctionnement psychique. L'objectif du bilan est de comprendre la nature, la gravité et le sens des difficultés actuelles et d'évaluer leur poids dans l'équilibre psychologique général. L'analyse des résultats du bilan donne des indications précises sur le type d'aide ou de prise en charge à mettre en place.

Un bilan psychologique s'effectue en 3 étapes :

  • (1) Entretien préliminaire avec l'enfant et ses parents afin de permettre la mise en exergue des antécédents développementaux, psychologiques et scolaires de l'enfant ; mise en place d'une relation de confiance avec l'enfant
  • (2) Séances de test(s) et/ou questionnaire(s) avec l'enfant
  • (3) Entretien de restitution des résultats avec compte-rendu écrit et propositions de prise en charge

Le bilan psychologique proposé pour les enfants à haut potentiel inclus plusieurs tests :

QI (WISC-IV ou WIPPSI-III)

Ces tests sont sensés mesurer l'intelligence mais nous ne savons encore ce qu'est exactement l'intelligence ! Ainsi, nous pouvons considérer que les tests mesurent à tout le moins les aptitudes cognitives des enfants et adolescents.
La notion de QI est un indice statistique qui permet de situer les performances d'un individu par rapport à une population de référence. Il n'a donc pas d'intérêt s'il n'est pas accompagné d'une interprétation et d'une explication, d'où l'importance de l'entretien de restitution avec les parents et l'enfant. J'accorde d'ailleurs plus importance aux performances de l'enfant aux différentes épreuves plus qu'au QI lui-même.
Le WISC-IV permet d'évaluer le fonctionnement cognitif des enfants de 6 à 16 ans dans 4 domaines grâce à des notes composites :

  • La compréhension verbale
  • Le raisonnement perceptif
  • La mémoire de travail
  • La vitesse de traitement

Créativité

La créativité se définit comme la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle et adaptée aux contraintes de la situation (Lubart, Mouchiroud, Tordjman et Zenasni, 2003). Une production qui n'est pas nouvelle ne peut être créative puisque déjà faite. De même, une production non adaptée aux contraintes de la situation ne serait pas non plus créative : nous la qualifierions de bizarre, étrange.
La créativité nécessite l'utilisation de plusieurs types de pensée : (1) pensée divergente-exploratoire, c'est-à-dire la capacité à produire plusieurs idées à partir d'un seul élément et (2) pensée convergente-intégrative, c'est-à-dire la capacité à produire une seule réponse cohérente à partir de plusieurs éléments en les intégrant.
La créativité, comme l'intelligence, semble être modulaire. Enfin, comme le souligne Gagné (2004), le potentiel créatif ne s'exprime pas nécessairement.
L'équipe de recherche avec laquelle je travaille, avons créé un nouvel outil afin d'évaluer le potentiel créatif. Actuellement, cet outil permet d'évaluer les deux types de pensées dans deux domaines (verbal et graphique) mais il sera prochainement étendu (EPoC, Hogrefe, 2010).

Personnalité et motivation

La personnalité de l'enfant et/ou adolescent doit être prise en considération. L'entretien nous permettra d'avoir une première approche de la personnalité mais il sera parfois nécessaire d'effectuer des tests complémentaires.
La motivation qui correspond à la force qui pousse l'individu à s'engager dans une tâche est le dernier élément à prendre en considération. Deux types de motivation ont été mis en évidence: la motivation intrinsèque qui prend naissance dans les besoins de l'individu, comme la curiosité, l'envie de s'exprimer à travers une production et la motivation extrinsèque qui est générée par des compensations extérieures comme la reconnaissance sociale par des pairs (Amabile, 1996). Là encore, l'entretien pourra nous fournir des indications qui pourront être complété par d'autres évaluations.

Détection et prise en charge

La détection du Haut Potentiel sera fonction du bilan psychologique : ainsi, un enfant pourra avoir un haut potentiel au niveau intellectuel, un autre au niveau intellectuel et créatif, un autre uniquement au niveau créatif. La prise en charge pourra s'effectuer selon plusieurs axes :

  • La thérapie de soutien ne vise pas l'obtention de remaniements psychologiques profonds mais plutôt un renforcement des capacités d'adaptation de la personne face à une situation difficile. Elle permet de libérer la parole et d'aider à comprendre une situation de crise.
  • Suivi ponctuel au moment d'émergence de difficultés
  • Ateliers créatifs