Maud BesançonPsychologue, Docteur en Psychologie

Sportifs

La psychologie du sport a pour objectif le bien-être du sportif grâce à la compréhension des processus émotionnels et cognitifs impliqués dans l'activité sportive afin de les améliorer, quelque soit le type de pratique (loisir, compétition, haut niveau) et l’âge de la personne. Elle vient donc en complément des entraînements physiques dispensés par les entraîneurs, des conseils des médecins, des kinésithérapeutes, des diététiciens.

Suivi psychologique

Athlètes (en individuel ou en équipe)

Le psychologue du sport les aide à :

  • (1) apprendre à mieux se connaître par des entretiens, des tests ;
  • (2) se préparer psychologiquement à une compétition (gestion des émotions, travail sur la confiance en soi, planification d’objectifs, travail sur les croyances limitantes, prise de conscience des dialogues internes, motivation, visualisation mentale pour l'apprentissage, la concentration) ;
  • (3) dépasser la peur de gagner, comprendre les contre-performances, les pertes de sensations, les blessures à répétition, gérer un échec ;
  • (4) peut aider lors de la phase de reconversion.

Pour les équipes, un travail peut être fait pour entretenir ou restaurer la cohésion, régler les conflits, apprendre aux joueurs à comprendre et assumer collectivement les exigences de la performance d'équipe, les aider à gérer la motivation.

Entraîneurs, éducateurs sportifs

D’une part, le psychologue peut aider à prendre du recul en cas de doute sur une décision à prendre. D’autre part, il peut donner un éclairage psychologique des comportements, des conduites, des informations sur les difficultés ou la motivation des joueurs.
Par ailleurs, des discussions de groupe sur des thèmes choisis peuvent également être mis en place sur demande afin de pouvoir prendre du recul quant à leur pratique, leurs positions affectives réactionnelles avec les sportifs, les équipes.
Pour les éducateurs, des informations peuvent être apportées sur le développement psychologique des enfants, sur la réinsertion des personnes handicapées.

Parents de sportifs

Ils peuvent trouver auprès du psychologue une oreille pour les écouter lorsqu’ils rencontrent des difficultés avec leurs enfants qui deviennent des sportifs de haut niveau.

Préparation mentale

Visualisation et Imagerie mentale

La visualisation comme l’imagerie mentale sont des techniques qui visent à mettre en oeuvre les ressources de l'esprit, de l’imagination et de l’intuition pour augmenter son mieux-être, les performances, les détails. La visualisation est cette capacité mentale que nous avons de nous représenter un objet, un son, une situation, une émotion ou une sensation. Les recherches en psychologie ont effectivement mis en évidence que lorsque les personnes visualisaient leur geste, les zones activées dans le cerveau étaient identiques à celles activées lorsque le geste est réellement effectué. De plus, plus la visualisation est intense et plus les effets physiologiques se rapprochent de ceux effectués en réalité. La visualisation tout comme l’imagerie mentale peuvent être appliquées dans les différentes modalités sensorielles (visuelle, kinesthésique, auditive, olfactive).

Goal Setting ou fixation d’objectifs (Burton, 1992)

Selon cette théorie, afin d’améliorer les performances, il est important d’apporter des objectifs qui soient :

  • Spécifiques, précis et mesurables, c’est-à-dire qu’ils spécifient les critères de réussite (comme 90% de tirs cadrés)
  • A court terme plutôt qu’à long terme car l’atteinte d’un objectif permet au sportif de constater de façon régulière une progression et ainsi de maintenir un bon niveau de motivation
  • Atteignables et réalistes ; sans cela, il y a risque de démotivation (que les objectifs soient trop difficiles ou trop simples)
  • Formulés de manière positive afin de tourner les athlètes vers le succès et non vers l’échec
  • Formulés de telle sorte que l’athlète puisse avoir un contrôle car si l’on s’attache aux résultats, d’autres variables sont à prendre en considération (comme les adversaires, le terrain,….).

De plus, il est important de donner un retour sur ces objectifs pour qu’il y ait une réelle amélioration des performances.

Relaxation/ Sophrologie

Aider les sportifs à utiliser des techniques simples de relaxation, qui lui permettront principalement :

  • De contrôler sa respiration
  • D'améliorer sa concentration
  • De développer ses capacités attentionnelles
  • De mieux gérer le stress et l’anxiété
  • D'apprendre à mieux contrôler ses émotions
  • D'améliorer sa récupération après les compétitions
  • D'identifier son niveau optimal d’activation
  • D'améliorer sa confiance en soi

Prise en charge

Le dispositif proposé sera différent en fonction de l’évaluation des besoins, des attentes. Ainsi, le dispositif pourra combiner plusieurs interventions possibles en fonction de la demande :

  • Entretiens individuels
  • Groupes de parole
  • Visualisation ou imagerie mentale
  • Goal setting ou fixation d’ojectifs
  • Relaxation/ sophrologie
  • Jeux de rôle
  • Usage de tests
  • Routines cognitivo-comportementales